MoiFemmes | Mathias Depardon, enfin libéré : « Ma détention en Turquie est «un message assez fort aux journalistes »
51037
post-template-default,single,single-post,postid-51037,single-format-standard,qode-core-1.1,ajax_fade,page_not_loaded,,brick-ver-1.11, vertical_menu_with_scroll,smooth_scroll,wpb-js-composer js-comp-ver-5.1.1,vc_responsive

Mathias Depardon, enfin libéré : « Ma détention en Turquie est «un message assez fort aux journalistes »

Emmanuel Macron avait demandé le 3 juin à son homologue turc Recep Tayyip Erdogan le retour « le plus vite possible » de Mathias Depardon. Vendredi 9 mai, le reporter photographie est libéré. De retour en France, il témoigne après trente jours de détention.
« J’ai été accusé de propagande terroriste et d’aide et soutien à des groupes terroristes, à savoir le PKK, (Parti des travailleurs du Kurdistan, séparatistes kurdes) suite à des images que j’avais faites ces dernières années, dont je ne cachais pas l’existence ». Selon lui, l’intention des autorités est claire : « Je pense que l’idée était d’envoyer un message assez fort auprès des journalistes étrangers et turcs qui ont pour but de faire des sujets dans le sud-est de la Turquie « .
Etabli en Turquie depuis cinq ans, Mathias Depardon réalisait alors un reportage sur le Tigre et l’Euphrate pour National Geographic.



%d blogueurs aiment cette page :