MoiFemmes | Cannes, en lice pour la palme d’or : 120 battements par minute de Robin Campillo Les proies de Sofia Coppola et Faute d’amour, loveless , Нелюбовь d’ Andreï Zviaguintsev
50970
post-template-default,single,single-post,postid-50970,single-format-standard,qode-core-1.1,ajax_fade,page_not_loaded,,brick-ver-1.11, vertical_menu_with_scroll,smooth_scroll,wpb-js-composer js-comp-ver-5.1.1,vc_responsive

Cannes, en lice pour la palme d’or : 120 battements par minute de Robin Campillo Les proies de Sofia Coppola et Faute d’amour, loveless , Нелюбовь d’ Andreï Zviaguintsev

-120 battements par minute : film émouvant et militant. En lice pour la Palme d’Or, ce film retrace l’histoire d’Act Up-Paris, une association de lutte contre le Sida et fondée en 1989.
Il s’agit d’un film dramatique français coécrit et réalisé par Robin Campillo. Il est sélectionné « Palme d’or » et « Queer Palm » et projeté au Festival de Cannes.
Réalisateur: Robin Campillo
Directrice de la photographie: Jeanne Lapoirie
Distribution: Adèle Haenel

– Faute d’amour, loveless , (Нелюбовь) film dramatique russe réalisé par Andreï Zviaguintsev.
Boris et Genia sont en train de divorcer et se disputent énormément. Ils font visiter leur appartement pour le vendre. Déjà, ils préparent leur avenir respectif : Boris est en couple avec une jeune femme enceinte et Genia fréquente un homme aisé, qui est prêt à l’épouser. Ils ont un fils de 12 ans mais aucun des deux ne semble s’intéresser au sort d’Aliocha, jusqu’au jour où l’enfant disparaît. Scènes de la vie conjugales noyées dans de difficiles rapports humains.
* Scénario : Oleg Neguine
* Photographie : Mikhaïl Kritchman
* Montage : Anna Mass

-Les proies de Sofia Coppola : Remake d’un classique de Don Siegel, une beauté irréelle et un casting féminin jubilatoire.
C’est un huis clos chargé de tensions sexuelles et d’ambiguïtés avec Nicole
Kidman.
A la fin de la guerre de Sécession américaine, à proximité du front dans l’Etat de Virginie, quatre fillettes, deux femmes et une adolescente vivent recluses dans une vaste demeure. Leur quotidien va être bouleversé lorsqu’elles recueillent un soldat nordiste blessé. S’ensuivent une escalade du désir féminin et la manipulation du survivant qui cherche à ne pas être livré au camp adverse.
L’histoire ambiguë des Proies, de Sofia Coppola, est tirée du roman de Thomas Cullinan. On se souvient de l’ adaptation par Don Siegel en 1971, avec Clint Eastwood dans le principal rôle masculin. La réalisatrice américaine a souhaité montrer le point de vue du groupe de femmes. Avec Colin Farrell, Nicole Kidman, Kirsten Dunst, Elle Fanning…

@Festival_Cannes



%d blogueurs aiment cette page :